L'exercice se transforme en véritable sauvetage pour les jeunes sauveteurs de Beg Meil

En pleine formation à Beg Meil-Fouesnant dans le Finistère, les Sauveteurs en Mer interviennent pour secourir un pêcheur en détresse.
Sauveteurs en exercice de formation sortent un bateau de l'eau sur la plage
Légende
Les Sauveteurs en Mer de Quimper en formation © CFI Quimper Cornouaille

Fin octobre 2020, alors qu’ils sont en formation permis bateau avec leur formateur, deux jeunes nageurs sauveteurs SNSM du centre de formation et d'intervention (CFI) de Quimper-Cornouaille ont participé à une opération de sauvetage pour secourir par forte houle un pêcheur en détresse, tombé de son annexe en tentant d’atteindre son bateau.

Yves Teurtroy, formateur pour les nageurs sauveteurs témoigne :

« Ce samedi 24 octobre vers dix heures, alors que je délivre une formation permis bateau à deux nageurs sauveteurs, j’ai entendu un mayday relay du sémaphore de Beg Meil pour une personne à la mer en baie de Port-La-Forêt avec un bateau retourné. Malgré un vent fort et une mer agitée, j’ai informé le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Etel que je m’y rendais avec la SNS448 Kelenn Ar Mor Agpm, avec à bord les deux sauveteurs en formation. Nous étions non loin de la zone et en plein exercice d’alignement, avec pour objectif d’apprentissage : savoir maintenir un cap.

Arrivés sur place, nous découvrons une annexe retournée entre deux eaux avec son requérant en détresse accroché à l’embase du moteur. Toujours en lien avec le CROSS, nous sortons rapidement de l’eau le pêcheur, déjà en hypothermie, dans une eau aux alentours de 12°C. Une fois à bord, nous lui avons rapidement donné des vêtements chauds. Heureusement, il portait une brassière rouge et était donc bien visible, et en flottabilité, mais l’eau était si froide qu’il n’aurait, je pense, pas tenu plus longtemps. Le navire du pêcheur était également à la dérive à environ une centaine de mètre de l’annexe. Nous nous sommes donc mis à couple avec le bateau, l’avons remorqué jusqu’au port de Beg Meil puis l’avons amarré sur un coffre. Une fois sur la terre ferme, nous avons remis le pêcheur aux pompiers qui l’attendaient à quai pour une prise en charge. »

Heureusement, il portait une brassière rouge et était donc bien visible, et en flottabilité

Un vrai cas concret est ainsi venu interrompre la formation des jeunes sauveteurs, et leur montrer qu’une veille active de la VHF à bord a permis de sauver un homme d’une détresse certaine.

Ce témoignage souligne aussi qu’une personne peut être en détresse même proche d’un port et que les accidents n’arrivent pas qu’en pleine mer. Il est également l’occasion de rappeler que le port du gilet de sauvetage sauve des vies, d’autant plus lorsque les conditions climatiques sont mauvaises.

La réactivité des sauveteurs en formation à ce moment précis a permis au requérant d’être rapidement secouru.

Nos nageurs sauveteurs sont entraînés et formés pour effectuer ce type de sauvetage. Grâce à votre soutien, vous les aidez à être présents la prochaine fois !


COVID-19 : Pendant le confinement, et de la même façon que lors du premier confinement, les Sauveteurs en Mer restent opérationnels, prêts à intervenir à tout moment sur demande du CROSS, du MRCC, du SAMU et des préfectures. La mission première de la SNSM est la sauvegarde de la vie humaine, en mer, mais également à terre, et les Sauveteurs en Mer sont donc mobilisables pour participer à la lutte contre la propagation de la COVID-19.